Un geste pour alerter sur la déforestation…

Forêt amazonienne en péril

Le photographe et artiste français Philippe ECHAROUX a tenu à attirer l’attention sur la déforestation massive qui ravage la forêt amazonienne. Pour ce faire, il a projeté les visages des Brésiliens indigènes sur les arbres de la forêt.

Ce procédé veut démontrer le lien profond qu’il y a entre la forêt et ses habitants et la nécessité de préserver cette première.

Philippe ECHAROUX a été invité par le chef de la tribu Surui, Almir Surui Narayamoga, pour attirer l’attention sur le sort de la forêt. La majorité des photos s’appuie sur cette tribu brésilienne.

 

Une exposition nommée « The Crying Forest » (cliquez sur le lien) commence le 11 novembre à la Galerie Taglialatella (cliquez sur le lien) jusqu’au 15 décembre 2016. 

Retrouvez Philippe ECHAROUX sur SON SITE et FACEBOOK. 

Bonus vidéo :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*